Fiévreux, accoustique et japonais

Publié le 27 Février 2008

tomokawa.jpg       mikami.jpg
La musique japonaise nous offre ce qui peut se faire de plus extrême en musique, que ce soit dans la mièvrerie de la j-pop et du visual-kei, ou des expérimentations noise de Keiji Haino. Alors quand des japonais s'attaquent au blues et au folk, il ne faut pas s'étonner de retrouver l'esprit de tristesse et de lamentation propre à ces genres mais porté à son paroxysme.

Tomokawa Kazuki et Kan Mikami oscillent entre sincérité et maniérisme, entre rage contenue et folie assumée. L'ambiguité se retrouve dans les arrangements, entrainants et somme toute assez conventionnels mais interprétés d'une manière complètement excessive. Ils bourinnent sur leurs guitares et pianos accoustiques comme s'ils faisaient du death metal. Le chant navigue entre la douce plainte et le hurlement de damné. Finalement ça ressemble pas mal aux chants proches de la rupture qu'on trouve dans le Kabuki.


Tomokawa Kazuki - Issaigassaiyomosueda


Kan Mikami - Junko
dewplayer:http://boebis.free.fr/Musique/08%20-%20Kan%20Mikami%20-%20Junko.mp3&
Kan Mikami - Anata mo star ni nareru
dewplayer:http://boebis.free.fr/Musique/01_-_Kan_Mikami_-_Anata_mo_star_ni_nareru.mp3&


Plus: Vous pouvez trouver des albums de Kan Mikami en téléchargement sur le blog japanunderground

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Japon

Repost 0
Commenter cet article

Boeb'is 10/06/2008 07:49

quel enthousiasme :-) je pense pas que ça soit du niveau de Dylan mais c'est carrément saisissant. Après je trouve que toutes ses chansons se ressemblent un peu donc je me suis lassé, mais j'avais été comme toi scotché au début.

dj duclock 10/06/2008 02:33

Nuit d'insomnie à planer sur la toile, un détour par chez vous... Et là Tudieu de chien & bon sang de bois... LA DÉCOUVERTE ! Kazuki Tomokawa. Extra ordinaire, ça me fait comme la découverte de Dylan. Le monde est beau. Merci !!!