House of the rising sun, itinéraire d'un standard

Publié le 16 Mars 2008

Je trouve ça toujours assez fascinant de voir comment des vieilles chansons traditionnelles telles House Of The Rising Sun peuvent traverser le temps. Comme un fil conducteur à travers la musique populaire occidentale. On change le packaging et hop c'est reparti pour un tube tout fringant dans ses nouveaux habits. Je ne vais pas vous faire tout l'historique de la chanson (wikipédia est là pour ça), mais rapidement quand même, on peut mentionner que personne ne sait exactement de quand date la chanson. L'hypothèse la plus plausible est celle de l'immense folkloriste Alan Lomax. La mélodie viendrait d'une chanson traditionnelle anglaise de la fin du XIXeme et les paroles d'un couple du Kentucky.

Au delà du plaisir d'écouter ce standard assaisonné à toutes les sauces, ce genre d'exercice montre la continuité surprenante de notre musique populaire. Jazz, folk, rock, blues, metal, disco... ne se différencient finalement presque que par les arrangements.

On peut distinguer plusieurs phases dans l'histoire de la chanson. La première phase est celle des enregistrements des années 30-40 avec notamment ceux de Leadbelly et de Woody Guthrie, peut-être les deux plus grandes légendes du folk. Il y a eu des enregistrements antérieurs, notamment de Roy Acuff mais je n'ai pas réussi à les trouver. Les paroles sont les même mais avec une mélodie assez différente de celle des versions plus récentes.

La version de Woody Guthrie de 1941
Woody Guthrie - House of the Rising sun dewplayer:http://boebis.free.fr/Musique/woody%20guthrie%20-%20House%20of%20the%20rising%20sun.mp3&
 
La version de Leadbelly, intitulée In New Orleans.
Leadbelly - In New Orleans dewplayer:http://boebis.free.fr/Musique/leadbelly%20-%20house%20of%20the%20rising%20sun.mp3&
 
La deuxième phase commence au début des années 60 avec le revival folk. Une époque où la jeunesse américaine redécouvrent la musique traditionnelle. Joan Baez et Bob Dylan reprenent House Of the Rising Sun respectivement en 1960 et 1962 sur leurs premiers albums. En 1961 Nina Simone en donne également une superbe interprétation.

 

La troisième phase commence de l'autre côté de l'Atlantique avec le carton international de la version rock des Animals en 1964. On passe du standard folk au hit mondial. La quasi totalité des reprises successives s'en inspireront, notamment des arpèges et de la partie de l'orgue. Elle a été décrite comme le premier hit folk-rock. C'est surtout un des premiers tubes de la "british invasion" qui marque la fin des années 60. Les versions qui s'en inspirent sont légion et pas toutes très inspirées. Une version psyche assez lourdingue des Frijid Pink de 1970 cartonna aussi. De la même époque on peut aussi trouver une version de Led Zeppelin, une instrumentale de Jimi Hendrix, mais aussi des Beatles, des Doors etc. Ces reprises rock n'ont en général rien de très originales et se poursuivent jusqu'à aujourd'hui. La liste est quasi infinie! La pire version que j'ai pu écouté est celle de Muse, fidèles à eux même.
Si on s'éloigne des pays anglo-saxons, on peut trouver quelques versions sympatoches qui illustrent l'engouement pour le rock du monde entier. 
Johnny Hallyday l'a par exemple adapté avec Le Pénitencier, en changeant le sens des paroles. Sa reprise n'est pas si nulle que ça, notamment par rapport au reste de sa discographie. Il l'a d'ailleurs aussi chanté en allemand. Chiaki Naomi, une diva japonaise l'a chanté en traduisant aussi les paroles sous le nom d'Asahi-no Ataru Ie. tout comme Takeshi Terauchi. En russe, une version bien soupe par Vadim Kosogorov. Une de mes versions préférées est celle du génial cambodgien Sinn Sisamouth, intitulée I'm Still Waiting. Et enfin, la Jamaïque avec Land Call Africa de Anthony Creary.
Dans les reprises récentes qui sortent du copier/coller, on trouve la version reggae de Gregory Isaac; et une version soul-rap par Wyclef Jean. Et d'un sample a été tiré un très bon titre de rap Dreadful Day par les Poor Righteous Teachers.

 
 

 

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Etats-Unis

Repost 0
Commenter cet article

Boeb'is 24/07/2010 18:12



Je crois que dans les titres que j'ai mis, même si je ne les ai pas écoutés depuis trèèèèès longtemps, presque tous s'éloignent de la version des Animals, ou lui sont antérieurs, et cela à mon
avis avec plus de goût et de talent que Muse...



Me 24/07/2010 13:47



Comment ne pas aimer la version de Muse alors que c'est une des rares qui s'éloigne suffisemment de la version Animals pour être interessante ! Bon, l'intro est... irritante, mais la chanson en
elle même est superbe !



Boeb'is 20/07/2010 19:36



Merci pour l'info, je la connaissais pas.



malte demoulin 20/07/2010 15:48



avant celle de bob dylan il y a celle de dave von ronk qui, à mon avis est la meilleure



Boeb'is 16/03/2008 21:42

Elle est bien sympa la version des Poor righteous. Le lien youtube:http://fr.youtube.com/watch?v=6uO44wZVCv0