Ca vient de chez eux - Japon

Publié le 6 Août 2009

Comme pour le billet précédant, j'ai demandé à quelques passionés de musique de présenter en deux titres, un classique et un moderne, la musique qu'ils considèrent comme la plus intéressante de leur pays. Cette fois-ci, deux réponses du Japon.

 


Jin hamamura, auditeur last.fm fan de Caetono Veloso, des Beatles et de Shiina Ringo:

 

"Chanson classique:
 

Ishikawa Sayuri est une des plus fameuses chanteuses d'enka, un genre japonais mi-traditionnel qui est en quelque sorte l'équivalent du blues américain et du fado portugais. Alors que Misora Hibari est incontestablement la plus grande chanteuse du genre, j'ai choisi Sayuri qui est ma préférée. Amagi Goe est sa chanson "signature", et est extrêmement connue au Japon. Elle parle d'une liaison non pardonnée. J'imagine que la femme s'enfuie avec son petit ami, se sentant desespérée et heureuse en même temps. Le chant de Sayuri est assez sophistiqué et transmet des sentiments très riches de bonheur passager et de sobre anxiété. Les paroles sont très belles, je les qualifierais littéralement de gracieuse.



ISHIKAWA Sayuri - Amagi goe
 



 

 

Chanson moderne :
 

Shiina Ringo est une des chanteuses les plus populaires au Japon, connue pour son excentricité, son intelligence et sa beauté. Bien consciente qu'en tant que produit de l'industrie musicale, elle est vu comme une simple icone pop, une jolie fille et ce genre ce chose, elle essaie de désilluisoner son public en prenant avantage des illusions des hommes. Dans cette chanson intitulée "reine du Kabukicho", elles chante sur sa vie d'hotesse d'un nightclub du Kabukicho, un quartier chaud (au sens sexuel du terme) de Tokyo. Shiina Ringo façonne soignieusement cette image trouble afin de contrer les stéréotypes de femmes tout autant comme "mascotte mignonne" dans une société patriarcale que comme féministe rigide."
 




SHIINA Ringo - Kabukicho no Joou (1998)




 


 

Alwaladu, auditeur last.fm fan de musique classique (Stockhausen, Bartok...), de chanteuses françaises (Jeanne Moreau, Jane Birkin) et de plein d'autres choses (Cornelius, Towa Tei, Boards of Canada):

 

"Comme classique, j'ai choisi Natsu Nandesu de Happy End, extrait de l'album Kazemachi Roman.

Happy End est un groupe de folk rock du début des années 1970 formé Haruomi Hosono (chant, basse, clavier), Eiichi Otaki (chant, guitare), Takashi Matsumoto (batterie), Shigeru Suzuki (guitare). Ils sont considérés comme les pionniers de la musique pop/rock japonaise et il n'est pas exagéré de dire que tout est parti d'eux. Ils ont fusionné la sensibilité japonaise et le rock West Coast du type Buffalo Springfiel ou Moby Grape. Leur musique s'inscrit dans la fin de l'agitation politique gauchiste des années 60 et l'industrialisation massive du Japon. Ils dépeignent l'essor des rêves individuels et la nostalgie des paysages japonais traditionnels avec des sons sophistiqués et introspectifs.

 

Ils ont eu une grande influence sur la scène japonaise actuelle. Leur nom a fanchi les frontières en 2003 avec la chanson Kaez wo Atsumete incluse dans la BO de Lost in Translation de Sofia Coppola. Kazemachi Roma a été élu meilleur album de rock japonais de tous les temps par l'édition japonaise du magazine Rolling Stone.




Happy End - Natsu Nandesu (1971)




 

Comme chanson contemporaine, j'ai choisi Hanarebanare de Kicell (album Yume de 2001).

 

Kicell est un duo formé à Kyoto en 1999 par deux frères, Takefumi (chant, guitare) et Tomoharu Tsujimura (chant, basse, scie musicale). Leur son Lo-Fi est assez unique. En utilisant des enregistreurs multipistes, sampleurs, boite à rythme et autres instruments live, ils créent des vagues sonores rêveuses et athmospériques. Comme s'il marchait doucement dans l'air ou flottait sur la mer. Ils ne sont pas encore connus à l'étranger, mais ils sont populaires au Japon. Parmi les passionnés de musique, cette chanson deviendra certainement un classique. Ils ont participé à l'album hommage à Happy End en 2002 avec de nombreux artistes japonais, mais également Jim O'Rourke et John McEntire (Tortoise)."




Kicell - Hanarebanare (2001)


 

Rédigé par Boeb'is avec Jin hamamura et Alwaladu

Publié dans #Ça vient de chez eux, #Japon

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Car Recycling 06/07/2010 14:52



We can not deny that even though today's generation is so into modern music, there are still great melodies from the classics. =D



Research Papers 24/06/2010 08:42



very interesting...



Boeb'is 09/08/2009 22:45

Merci, ça fait très plaisir. Et je te retourne le compliment (J'ai découvert ton blog aujourd'hui via celui d'epikt).

Ananda 09/08/2009 19:42

Et parce que je tiens à achever d'avoir l'air con, je rédige un troisième commentaire afin de te signifier que ton blog est tt à fait remarquable, chose rare sur le net francophone.

Ananda 09/08/2009 19:30

ah dsl j'ai écrit un peu vite, ce qui est dit ds cet article n'est en fait pas contradictoire de ce que j'ai écrit, au tps pr moi.