La musique brésilienne actuelle (7)

Publié le 25 Juin 2013

Nouvel épisode pour vous faire partager mes découvertes de ce qui se fait de mieux en musique brésilienne ces dernières années.

 

Romulo Fróes est le doyen de ce qu'on appelle parfois la nova MPB (musica popular brasileira) cette nouvelle scène dont São Paulo serait le coeur et né des vestiges de l'industrie du disque. Un ensemble de musiciens farouchement indépendants, autant par choix que par nécessité où l'autoproduction, la participation à de multiples projets et la mise à disposition des albums en ligne est la règle. S'il est assez difficile de trouver un point commun esthétique à tous ces artistes dont ce blog se fait largement l'écho, on peut dire qu'ils essaient de renouer avec l'esprit original de la samba et de la MPB. Des genres qui avaient toujours été des terrains d'expérimentation, qui dialoguaient avec leur époque quitte à la bousculer, mais qui ont plutôt rimés ces deux dernières décennies avec d'un côté une sacralisation d'un patrimoine devenu encombrant et de l'autre une dérive commerciale qui donne des airs de BO de télénovelas à certains albums. 

Voici donc un extrait du premier LP de Romulo Fróes, à une époque où il était encore clairement rattaché à la samba mais tentait déjà de dépasser les limites du genre, avec respect certes, mais sans vénération ni complexe. Et surtout un bel album empreint d'une immense mélancolie.

 Romulo Fróes - O sol é comum (Calado, 2004) (traduction sur mon blog Bonjour samba)     

 

 

 

Maurício Pereira vient de la vibrante scène rock underground de São Paulo, où il faisait partie d'Os Mulheres Negras. Aujourd'hui assagi, il a sorti en 2007 un album où sur une guitare sèche et une production qui pourraient paraître banales, il a composé des putains de chansons, puissamment originales et personnelles. Ici une chanson d'amour pleine de fièvre.

Maurício Pereira - Trovoa (Pra Marte, 2007)

 

 

 

 

Baiana-System.jpg

Le Baiana System est un groupe instrumental de Bahia qui remet au goût du jour la guitarra baiana, avec un son entre frevo et dub et des petites touches africaines et indiennes, comme ce titre avec tablas et sitar! Plus d'infos sur Afro-Sambas.

Baiana System - Amerika Expressa  (2010).

AMERIKA EXPRESSA by baianasystem

 

 

 

Dans les dernières nouveautés toutes chaudes et frémissantes.

Aila Magalhes, nouvelle étoile montante du Para dans son meilleur titre où elle est accompagné de la respectable Dona Onete. Le kitsch dans ce qu'il a de plus profond. Comme une héroïne d'Almodovar, un peu trop maquillée et peut-être plus toute jeune mais néanmoins dangereusement séduisante. 

Aila Magalhaes - Proposta indecente (Trelelê, 2012) (traduction des paroles sur Bonjour samba où j'ai aussi mis le lien pour télécharger légalement l'album).

 

 

 

 

Un musicien qui a été un des piliers de Los Hermanos aux côtés de Marcelo Camelo et qui reprend La non demande en mariage de Brassens ne peut être qu'un type formidable, non ?  Voici un extrait du dernier album de cet incontournable de la scène rock de Rio. Pour sa reprise de Brassens c'est sur Brassens, Echos du Monde, compilé par Emile Omar (Fanon records).

Rodrigo Amarante - Tardei (Cavalo, 2013)

 

 

passo-eletrico.jpg

Passo Elétrico est le second album de Passo Torto, super-groupe rassemblant trois des meilleurs compositeurs brésiliens de leur génération, Kiko Dinucci, Rodrigo Campos et Romulo Fróes, chacun venant d’un univers différent, mais rassemblés par leur amour pour la samba et la ville de São Paulo.

Passo Torto joue une samba revisitée autour des riffs de la basse de Marcelo Cabral, de la guitare électrique de Kiko Dinucci et du cavaquinho de Rodrigo Campos, tous les trois triturés par les pédales d’effets. Une ambiance singulière et angoissée faite de mélodies entremêlées et indémêlables qui répondent aux paroles évoquant la vie et les amours dans la bourdonnante et chaotique São Paulo.

Passo Torto - Helena (Passo Elétrico, 2013). En téléchargement gratuit et chaudement recommandé.

Helena by passotorto

 

 

 

 

Le charme délicat et aguisé de Thais Morell dans la veine de ces petites divas pop tels Céu ou Lettuce le tout chargé d'un parfum de Curitiba.

Thaïs Morell - Passa, Repassa (Cancionera, 2012)

 

 

La musique électronique n'est sans doute pas le fer de lance de la musique brésilienne, on s'en doute (même si Amon Tobim est brésilien, du moins sur le papier). Voici cependant un très jeune homme qui n'a pas à rougir de sa nationalité.

Sants - Nick at Nite (Soundies, 2013)

 

 

 

 

Ce n'est pas 1, ni 2 mais 3 albums dont nous a gratifié MarginalS en ce premier semestre 2013, (sans compter les autres projets des membres, Passo Torto, et les deux mini albums de Kiko Dinucci et Thiago França!). Des albums qui réunissent Thiago França, Marcelo Cabral et Tony Gordin ainsi que différents invités pour des sessions de pure improvisation. Pas la formule de boeuf classique, où chacun improvise à tour de rôle pendant que les autres font tourner un riff ou plan d'accords, mais bien une improvisation collective et simultanée qui à chaque fois créé des étincelles. Du groove, un peu de folie et beaucoup de liberté.

La discographie des MarginalS en téléchargement gratuit!

Marginals + Thomas Rohrer @ Espaço Soma - primeiro ato

 

 

 

Et pour faire un grand écart, finissons avec Cristina Buarque, soeur de Chico Buarque, mais surtout une des mémoires vivantes de la samba dont elle fait revivre inlassablement les grands compositeurs tombés dans l'oubli. Ici avec le Terreiro Grande dans des medleys magistraux portés par des choeurs puissants et bouleversants. Quel souffle ! Tout simplement un des meilleurs albums de samba de ces dernières années! Bien plus fort que le revival de samba carioca porté par Teresa Cristina à mon avis.

Cristina Buarque et Terreiro Grande - Bloco 1 (Ao Vivo, 2007)

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Brésil

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ringard Willycat 06/07/2013 14:11


marvilloso