Sur la platine (5)

Publié le 22 Décembre 2011

Sur la platine (5)

(image:Denis Darzacq: la chute)

 

Toujours sur le même principe, des chansons que j'aime au delà du raisonnable et qui ont enchanté ces derniers mois.

 

Une légende de la musique brésilienne (à l'origine de la première samba jamais enregistrée!), dans un album hommage à son oeuvre. Gros coup de coeur pour Lígia, teus olhos dizem tudo et Vertigem.

Donga - Lígia, teus olhos dizem tudo (A musica de Donga, 1974)

 

Le Burkina Faso était un des parents pauvres des rééditions musicales ; c'est un peu moins le cas depuis l'excellente compilation sortie par Analog Africa qui permet surtout d'écouter le grand Amadou Balaké.

 

Amadou Balaké - Renouveau (extrait de la compilation, Bambara Mystic Soul,The Raw Sound of Burkina Faso 1974-1979 2011) 

 

 

Celui qui incarne l'âme de Bahia, le grand Dorival Caymmi. Ecoutez le chanter les amours et les craintes du pêcheur bahianais. A faire chavirer mon petit coeur de citadin.

Dorival Caymmi - O bem do mar (Canções Praieira, 1954)

 

 

Un landó incroyablement torride par la plus grande interprète de la musique criolla péruvienne, j'ai nommé Chabuca Granda. A écouter absolument aussi, le génial album en duo avec Oscar Aviles, Dialogando.

"Y quemará mi boca salivada de la sed que me queme si me besas".

Chabuca Granda - Cardo o ceniza

 

 

Je ne m'y connais pas trop en musique des Balkans, mais nul besoin d'être un spécialiste pour reconnaitre que cette chanson est un bijou. Par la grande dame de la musique gitane de Macédoine.Puissant.

Esma Redzepova & ensemble Theodosievsky – Szelem Szelem

 

Sans doute pas une des chansons les plus profondes de l'orchestre Polyrhytmo de Cotonou, mais un petit bijou au charme fou qui me met en joie. Pour les grandes chansons du Poly Rhytmo, un tour sur la compilation de Soundway ou sur les celles d'Analog Africa.

Orchestre Poly-rhytmo - Belle Belle (Zero + Zero, 1980)

Et pour finir cette sélection, rien ne vaut des titres de deux génies dont j'ai déjà pas mal parlé ici, mais qui restent et resteront sur ma platine pour encore très longtemps, le brésilien Chico Buarque, et le congolais Franco.

 

Une chanson qui parle de son jeune frère, décédé dans un accident de voiture.

Franco & OK Jazz - Kinsiona (1974)

 

Et pour finir, le meilleur d'entre tous, Chico Buarque avec un morceau tiré d'une comédie musicale.

Chico Buarque - Geni e o Zepelim (Ópera Do Malandro,1979)

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Burkina Faso, #Brésil, #Pérou, #Bénin, #Macédoine, #Congo

Commenter cet article