Articles avec #congo tag

Publié le 24 Novembre 2012

Forro-dos-bichos.jpg

 

Petite playlist africaine et latino-américaine pour rendre hommage à ce bel instrument et à ses cousins (bandonéon, concertina). J'ai lu que l'accordéon s'est exporté dans le monde entier dès le XIXème siècle. Assez facile à jouer, portatif, il permettait surtout à un seul homme de jouer à un fort volume comme un véritable orchestre pour faire danser la foule. Et maintenant, place aux accordéons et à ses cousins.

 

Quand le génie de la musique congolaise, s'associe avec l'accordéoniste Camille Feruzi, véritable pionnier de la musique congolaise moderne.

Franco & Le Tout Puissant OK Jazz - Siluwangi Wapi Accordeon (Golden Afrique, vol. 2, Network). .

 

S'il est un pays où l'accordéon a conquis une place centrale, c'est bien la Colombie. Ici, deux indispensables maîtres de la cumbia colombienne.

  Alfredo Gutierrez - Aguardiente con leche

 

Alfredo-Gutierrez-y-sus-Acordeones-Dorados-alfredo-gutierre.jpg

Andres Landero - Canto negro (Grandes Cumbias de Andres Landero)

 

Dairo, le créateur du juju, un style qui faisait danser le Nigeria avant l'Afrobeat et le highlife.

Chief I.K. Dairo & His Blue Spots Band - Mo Sorire

 

En Angola cette fois, deux extraits d'une merveilleuse série de trois compilations angolaises, malheureusement difficiles à trouver aujourd'hui.

Minguito - Sant'ana (Angola 60's, 1956-1970, Buda Musique)

 

Un titre qui parle de ... mini jupe.

Geraldo Mestre Morgado - Mini Saia (Angola 60's, 1956-1970, Buda Musique)

 

Au Bénin, quand l'accordéon se mari au groove du funk.

El Rego Et Ses Commandos - Feeling you got (Legends Of Benin, Analog Africa)

 

Au Lesotho avec Puseletso Seema & Tau ea Linare!

Puseletso Seema & Tau ea Linare - He o oe oe ! (He o oe oe, 1985)

      -_57.JPG

Un de plus beaux morceaux du grand Astor Piazzolla, compositeur géant et maître du bandonéon argentin.

Astor Piazzolla - Leonora's Love Theme (The Rough Dancer and the Cyclical Night (Tango Apasionado))

 

Au Brésil, on retrouve l'accordéon dans plusieurs styles mais nul part aussi passionnant que dans le forro nordestin.

Jackson do Pandeiro - Falso Toureiro (Forró Em Limoeiro)

 

En République dominicaine, un merengue endiablé du Grupo Isaiah Henriquez (Merengues from the Dominican Republic, Lyrichord LLST 7351).

 

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 20 Février 2012

Les chansons voyagent, les genres musicaux aussi. Voici quelques chansons improbables, où des artistes s'aventurent dans des styles d'autres pays.

 

Franco, l'immense maître de la rumba congolaise, reprend une chanson de Gilbert Becaud (interprétée par Aznavour) en version... bossa nova! Si les genres cubains ont tous eu des échos plus que passionnant au(x) Congo(s), l'influence brésilienne est inédite. Le titre date de 1964, soit un an seulement après la parution de la chanson originale, et deux ans après l'explosion internationale de la bossa nova. Témoignage de la rapidité de circulation de la musique entre ces trois continents. Pour plus d'info, l'incontournable blog world service.

Franco - Je t'attends (1963)

 

 

Violeta Parra, très grande dame de la canción chilena, a vécu quelques temps en France.  Elle a même enregistré son premier album en France (Guitare et Chant: Chants et Rythmes du Chili, chant du monde, 1956) avant de devenir une des plus importantes musiciennes chiliennes. C'était une époque où une bonne partie de l'intelligentsia latino-américaine passait à Paris (Atahualpa Yupanqui, Daniel Viglietti, Vargas Llosa, Pablo Neruda, Julio Cortázar...). Une époque où le quartier latin pouvait sans trop d'équivoque, se traduire "barrio latino"!

 

Violeta Parra nous joue donc ici, non de la chanson française comme on aurait pu s'y attendre, mais une pure valse musette. Et chantée en français s'il vous plaît.

Violeta Parra - Une chilienne à Paris (Recordando a Chile, 1965)

A noter aussi, cette autre très jolie chanson en français tirée du même album.

 

Un des meilleurs albums de l'année brésilien qui brasse brillamment samba et rap (et c'est le Doc. qui le dit), comprend un irrésistible titre... d'afrobeat, qui reprend le nom de la capitale colombienne, allez comprendre.  Allez écouter aussi ce petit bijou de groove.

Criolo  -  Bogotá (Nó Na Orelha, 2011)

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Congo, #Chili, #Brésil

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2011

Sur la platine (5)

(image:Denis Darzacq: la chute)

 

Toujours sur le même principe, des chansons que j'aime au delà du raisonnable et qui ont enchanté ces derniers mois.

 

Une légende de la musique brésilienne (à l'origine de la première samba jamais enregistrée!), dans un album hommage à son oeuvre. Gros coup de coeur pour Lígia, teus olhos dizem tudo et Vertigem.

Donga - Lígia, teus olhos dizem tudo (A musica de Donga, 1974)

 

Le Burkina Faso était un des parents pauvres des rééditions musicales ; c'est un peu moins le cas depuis l'excellente compilation sortie par Analog Africa qui permet surtout d'écouter le grand Amadou Balaké.

 

Amadou Balaké - Renouveau (extrait de la compilation, Bambara Mystic Soul,The Raw Sound of Burkina Faso 1974-1979 2011) 

 

 

Celui qui incarne l'âme de Bahia, le grand Dorival Caymmi. Ecoutez le chanter les amours et les craintes du pêcheur bahianais. A faire chavirer mon petit coeur de citadin.

Dorival Caymmi - O bem do mar (Canções Praieira, 1954)

 

 

Un landó incroyablement torride par la plus grande interprète de la musique criolla péruvienne, j'ai nommé Chabuca Granda. A écouter absolument aussi, le génial album en duo avec Oscar Aviles, Dialogando.

"Y quemará mi boca salivada de la sed que me queme si me besas".

Chabuca Granda - Cardo o ceniza

 

 

Je ne m'y connais pas trop en musique des Balkans, mais nul besoin d'être un spécialiste pour reconnaitre que cette chanson est un bijou. Par la grande dame de la musique gitane de Macédoine.Puissant.

Esma Redzepova & ensemble Theodosievsky – Szelem Szelem

 

Sans doute pas une des chansons les plus profondes de l'orchestre Polyrhytmo de Cotonou, mais un petit bijou au charme fou qui me met en joie. Pour les grandes chansons du Poly Rhytmo, un tour sur la compilation de Soundway ou sur les celles d'Analog Africa.

Orchestre Poly-rhytmo - Belle Belle (Zero + Zero, 1980)

Et pour finir cette sélection, rien ne vaut des titres de deux génies dont j'ai déjà pas mal parlé ici, mais qui restent et resteront sur ma platine pour encore très longtemps, le brésilien Chico Buarque, et le congolais Franco.

 

Une chanson qui parle de son jeune frère, décédé dans un accident de voiture.

Franco & OK Jazz - Kinsiona (1974)

 

Et pour finir, le meilleur d'entre tous, Chico Buarque avec un morceau tiré d'une comédie musicale.

Chico Buarque - Geni e o Zepelim (Ópera Do Malandro,1979)

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Burkina Faso, #Brésil, #Pérou, #Bénin, #Macédoine, #Congo

Repost 0