Articles avec #france tag

Publié le 27 Octobre 2012

Affiche-DMM-by-Ayoub--723x1024

 

Mohamed Lamouri chante dans le métro parisien les chansons d'amour de Cheb Hasni ou de Cheb Nasro. Les Parisiens l'auront peut être croisé sur la ligne 2, de Barbès jusqu'à Place Clichy comme l'aurait chanté Mano Solo. Ayoub Layoussifi l'a rencontré et a été séduit par cet homme doté d'une voix hors du commun, empreinte d'une étrange force fragile. Une rencontre qui a donné le joli court-métrage, Dis-moi Mohamed réalisé par lui même et Jéro Yun dont voici la bande annonce:

 

Ce portrait nous apprend que Mohamed Lamouri est arrivé en France il y a déjà huit ans. En situation irrégulière et malvoyant, il nous montre comment il gère tant bien que mal sa situation en attendant un jour peut-être de percer dans la musique. A l'issu du visionnage de ce  film pudique, Momahed Lamouri restera une énigme.

Une certitude chez ce chanteur insaisissable, c'est qu'il parvient à émouvoir. Bien qu'il joue chaque jour dans des souterrains, on est loin d'une musique underground. Au contraire, ses chansons sentimentales jouées sur un simple synthétiseur sont portées par une évidence et une immédiateté. Tout en justesse et en retenue, une émotion simple et pure.

J'ai le grand plaisir et l'immense honneur de vous présenter cinq de ses chansons, diffusées pour la première fois. Elles m'ont été envoyées par Ayoub Layoussifi avec l'accord de Mohamed Lamouri.

Le premier morceau est une composition originale, les autres sont des reprises. Vous reconnaîtrez sans aucun doute le troisième morceau. Et maintenant, écoutez ce que dis et chante Mohamed!











Dis moi Mohamed sera diffusé dans le cadre du festival Les rencontres du Maghreb des films, du 28 novembre au 4 décembre 2012 au cinéma Les 3 Luxembourg à Paris.

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #France, #Algérie

Repost 0

Publié le 5 Avril 2012

 

Affirmative action (c'est à dire discrimination positive) est l'un des petits classiques du rap US. La chanson, extraite du second album the Nas a été produite par Dave Atkinson, Poke & Tone. On y retrouve en featuring Az, Comerga et Foxy Brown qui allaient peu après créer le groupe The firm.  

 

The Firm/Nas - Affirmative Action (1996)

 

 

Le titre a été repris par NTM, où posent en featuring une partie des interprètes originaux d'affirmative action, pour une des rares collaborations franco-américaines du rap, et un classique du rap français.

 

 

Affirmative action a aussi donné des idées aux pionniers du reggaeton. En témoigne ce live de Daddy Yankee, Mexicano 777 et DJ Playero. Il commence sur un beat reggaeton bien vieja escuela puis bascule à partir de la 4ème minute sur une reprise intense d'Affirmative action.

Daddy Yankee, Mexicano & Dj Playero

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Etats-Unis, #France, #Puerto Rico

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2011

ME0000067863_3.JPG

Petite sélection spéciale France de chansons qui tournent en boucle chez moi.

 

Le grand interprète Jean Sablon, à qui l'on doit par exemple "Puisque vous partez en voyage", ou "Vous qui passez sans me voir", a également enregistré tout un album accompagné de... Django Reinhardt. Autant dire que si les arrangements de plein de chansons géniales des années 30 ont souvent un peu vieillis,  cet album n'a au contraire pas pris une seule ride!

  Jean Sabon - Je sais que vous êtes jolie (extrait de Swing, 1935)

 

 Et dans la même veine, un très très beau titre de Diango en solo assez surprenant:

Django Reinhardt – Improvisation n°1 (1937)

 

 

La musique des caraïbes française est honteusement méconnue en métropole, à part certes quelques horribles tubes de l'été... Une légende de la martinique, Eugène Mona! A écouter aussi absolument, toute la compilation Tumbélé sortie sur Soundway.

Eugène Mona - Manze Bebe

 

Brassens, le grand compositeur, l'immense parolier, mais aussi, le génial interprète. C'est ce que nous donne à entendre les quelques albums enregistrés vers la fin de sa vie où il reprend des chansons de son enfance. Parmi les plus belles, une version de A Paris dans chaque Faubourg, et un délicat Bleu des bleuets.

Georges Brassens - Le Bleu des bleuets (M. Legay - E. Haraucourt)

 

Dans du son plus récent, du rap français avec le Duc de boulogne, Sadam'haut de Seine, ou plus simplement Booba. On le critique souvent car il serait soit-disant commercial, quelle blague! Si NTM, IAM, MC Solaar etc. évoquent de bons souvenirs à ceux de ma génération, il faut admettre que leur son, leur flow, les paroles, ont assez mal vieillis. Tout l'inverse de la musique de Booba. J'aurais pu mettre un des titres de Mauvais Oeil ou de Temps mort, ses deux premiers albums qui regorgent de pépites, mais je vais mettre un titre d'un album que j'ai découvert plus récemment.

Booba - Hors Saison (Panthéon, 2004)

 

Et pour finir, un des meilleurs titres du jeune Nekfeu (L'entourage, 1995) dont je vous ai déjà beaucoup parlé. Un artiste qui n'a rien sorti si ce n'est un EP distribué gratuitement (En sous marin), et un autre avec son groupe (La source), tout ça sans maison de disque, sans racolage ni rotation radio. Et avec cette chanson sans clip, il atteint un demi million de vues sur youtube... (son "tube" Dans ta ressoi, a dépassé le million).

Nekfeu - La main sur le mic feat. Krisma (2011)

 

 

Et j'en profite de ce post pour signaler que je tiens un blog en anglais, sur la musique française à la mise à jour très irrégulière. Je vous invite notamment à jeter un oeil aux différentes compilations faites à destination des étrangers mais dans lesquels chacun peut sans doute découvrir des choses: les 12 volumes des Discovering French music, et la compilation A century of French Music.

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #France

Repost 0