Articles avec #perou tag

Publié le 24 Janvier 2008

La distinction entre les genres dits « traditionnels » et la musique populaire plus récente est on ne peut plus floue. La musique traditionnelle n’est au fond qu’une musique populaire qui s’est ancrée profondément dans la culture au point qu’on la considère comme un élément à part entière de celle-ci et non plus un de ses sous-produits. Nul doute que le rock et la pop « moderne » ne soient un jour catalogués comme musique traditionnelle ! Après tout, la chanson française est qualifiée de world music outre-atlantique… J’avais envie de parler de ces vieux standards folk popularisés 50 voir 100 ans après leur création (par un simple habillage musical au goût du jour) et dont l’originale a souvent été éclipsée. Ceci d’autant plus facilement que sa création peut dater d’avant l’enregistrement sonore !

Mais comme ça serait trop facile et moins rigolo, on va plutôt voir que ce phénomène joue aussi pour des chansons de tradition musicale différente (non pas une relecture moderne de ces chansons traditionnelles -ce qui ne veut rien dire- mais simplement une relecture à la lumière de la tradition musicale occidentale).

Entrons (enfin !) dans le vif du sujet:

J’ai longtemps été surpris de voir que les groupes de péruviens qu’on croise dans le métro reprennent systématiquement Simon et Garfunkel. Mais comme vous devez le savoir, c'est juste que l’originale est une chanson péruvienne, El condor pasa. Il s'agit d'un zarzuela (autrement dit dont on a perdu la trace de l'auteur), qui a été tanscrite par Daniel Alomía Robles en 1913.



L'originale (enfin une version plus ou moins proche)

 

 La reprise: Simon et Garfunkel - El Condor Pasa (If I could)

 

 


Qui n’a jamais trippé sur Le lion est mort ce soir? C’est certes une chanson de colonie de vacances, mais c’est avant tout une chanson accappela zoulou (Afrique du sud), enregistrée en 1939 par Solomon Linda.

 

L'originale:

La chanson a été reprise aux Etats-Unis dès les années 50 par les Weavers puis dans les années 60 eux même repris par The Tokens.
 
The Tokens - The lion sleep tonight

En France, on a eu droit à une version de Henri Salvador (Le lion est mort ce soir) et plus récemment par Pow Wow ()

 


 

La petite mélodie assez insuportable de la lambada a été popularisée en France par Kaoma (1989). C'est une adaptation de la chanson andine (Bolivie) Llorando se Fue du groupe Los K'jarkas qui datait des années 70. Pour être plus précis, Kaoma a copié une reprise brésilienne de Llorando se Fue.


L'originale: 

 
 

Plus: sur les reprises en général, un excellent article d'Isabelle Regner de 2003,  et un article de wikipédia, Cultural appropriation in western music. Toujours sur wikipédia, Mbube, Los Kjarkas

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Pérou, #Afrique du Sud, #Bolivie, #Brésil

Repost 0

Publié le 15 Décembre 2007

Seules quelques rares artistes peuvent sans exagérer être qualifiées de divas. Au delà de la renomée, ces chanteuses-interprètes bénéficient d'un consensus populaire tel qui fait qu'elles incarnent l'identité même du pays. J'avais commencé à faire une mini-bio de chaque mais si on veut être rapide, on retombe sur les mêmes élements: un succès précoce, une carrière qui s'internationalise, et enfin une gloire qui se transforme peu à peu en mythe. La mythification puisent dans leur vie: misère et excès pour Edith Piaf, amours pour Oum Kalsoum ou Lata Mangeshkar, proximité avec le pouvoir politique pour Kalsoum ou Amalia Rodriguez, tragique fin sous les Khmers rouges pour Ros Sereysothea etc.
 



ok 1945
Oum Kalsoum (1904-1975), la diva égyptienne du monde arabe Wikipédia - Mondomix

Oum kolthoum - Misr



callas030.jpg
Maria Callas (1923-1977), la diva de l'opéra. Wikipédia

Maria Callas - Una voce poco (extrait du Barbier de Séville de Rossini)


latadidi1pi7.jpg
Lata Mangeshkar (1929-), la diva indienne des musiques de Bollywood.  Wikipédia

 Lata Mangeshkar - Gujra Hua Zamana


ros.jpg
Ros Sereysothea (1948-1978), la diva cambodgienne pop qui a chanté aux côtés de l'immense Sin Sisamouth. Biographie

Ros Sereysothea -Sra Mouy Keo


piaf.jpg

Edith Piaf (1915-1963), la diva française de la chanson et du music-hall. Wikipédia

Edith Piaf - L'hymne à l'amour

amalia.jpg


Amália Rodrigues (1920-1999), la diva portugaise du fado. Wikipédia

Amalia Rodrigues - Povo que lavas no rio

 

chabuca_granda_02.jpg

Chabuca Granda (1920-1983), la diva  péruvienne de la musique afro-criolla.

 

Chabuca Granda - Jose Antonio

mercedessosa.jpg

Mercedes Sosa (1935-2009), la diva argentine de la nueva cancion

Mercedes Sosa - Solo le pido a dios

 

violeta_parra.jpg.jpeg

Violeta Parra (1917-1967), la diva chilienne de la cancion chilienne.

Violeta Parra - Gracias a la vida

 

Second "lot" de divas, peut être légerement moins mythifiées que les précédentes et certainement plus pop dans les arrangements. Les liens renvoient à des vidéos de live trouvées sur youtube.

fairuz10.jpg
Fairuz (1935-), libanaise et deuxième diva arabe après Oum Kalsoum.
Fairuz - Ya Hawa Beirut


Khanhly.jpg
Khánh Ly (1945-), la diva pop vietnamienne qui s'est illustrée grâce aux chansons de Trinh Cong son. Biographie
Khanh Ly - Ru Tinh


Misora Hibari (1937-1989), la diva japonaise d'enka et de
Kayōkyoku.

Misora Hibari - Yawara

alla.jpg
Alla Pugacheva (1949-), la diva soviétique aux 250 millions d'albums vendus.
Alla Pugacheva - Arlekino

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Egypte, #Inde, #Cambodge, #Pérou, #France, #Portugal, #Argentine, #Chili

Repost 0