Publié le 30 Mars 2008

Je ne sais pas pour les autres générations, mais pour la mienne, c'est à dire celle née environ 20 ans après la sortie du Livre de la Jungle (1968), Il en faut peu pour être heureux fait figure d'hymne. C'est clairement LA chanson enfantine de référence. Contrairement à pas mal de chansons des Disney, elle réussit le pari d'être à la fois joyeuse, profonde et drôle sans tomber dans le niais, le cucul ou le démago. Un plaidoyer pour une vie simple et sans contrainte que n'aurait pas renié les mouvements contemporains de Mai 68. Mais en même temps, la vidéo montre bien par les maladresses de Mooglie, qu'atteindre cette paix n'est pas facile. La suite vient d'ailleurs contrebalancer cet optimisme puisque juste après Mooglie se fait kidnapper par les singes.

Il est assez amusant de constater que le titre-slogan français est assez éloigné de l'original, Bare necessities. Une autre anecdote marrante est que le compositeur de Bare necessities, Terry Gilkyson avait composé initialement l'intégralité de la BO mais que ses chansons (à l'exception de Bare necessities) furent refusées par les studios Disney car jugées trop sombres. On peut enfin rapprocher le succès de la chanson avec celui presque aussi important d'Hakuna Matata du Roi Lion qui reprend exactement le même message.

Et place au swing!

 

Terry Gilkyson - Il en faut peu pour être heureux (Bare necessities)



Voir les commentaires

Publié le 28 Mars 2008

Un superbe documentaire sur le hip-hop africain? Des artistes talentueux qui livrent des prestations live ? Des longs extraits de très bonne qualité disponibles? Serait-ce encore une de ces bijoux cachés trouvés sur le net? Et bien pas tout à fait, car si c'est clairement un bijou, ce n'est plus tout à fait caché puisque dailymotion a eu l'excellente idée de mettre un des extraits en vidéo du jour. Ca s'appelle Fangafrika et les extraits sont très très alléchants. En voici-un, pas celui mis en vedette mais néanmoins excellent.
 
le groupe du Burkina-Faso, Djasso

FANGAFRIKA EXTRAIT N° 5
 
 
Ca faisait un ou deux mois que Fangafrika communiquaient sur le net, en publiant régulièrement des extraits du DVD, mais ça n'avait (au vu du compteur du myspace et des vidéos) pas décollé. Esperons donc que la mise en avant sur dailymotion sera une pub suffisante. Et comme ça serait dommage de se contenter des appétissants extraits, le coffret est sorti hier. Il contient le DVD, mais aussi un CD et un livre de 96 pages. Le hip-hop du Mali, Bénin, Sénégal, Cameroun, Burkina-Faso, Côte d'Ivoire, Niger... n'ont jamais été aussi accessibles.

Plus: le site officiel avec plen de titres en écoute - le vidéo teaser - le myspace - la chaîne dailymotion avec tous les extraits du DVD 

Voir les commentaires

Publié le 25 Mars 2008

Même principe que l'autre fois, j'ai samplé quelques secondes de morceaux très connus, à vous de les retrouver. Au menu, du rock, du jazz, de la musique classique, de la musique contemporaine, de la musique traditionnelle japonaise, de l'opéra, de l'electro...
dewplayer:http://boebis.free.fr/Musique/blind2.mp3&

Le lien direct vers le mp3 si le lecteur ne fonctionne pas

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Jeux

Publié le 24 Mars 2008

Je ne sais pas exactement à quel âge j'ai vu le Fantasia de Disney mais ce qui est certains c'est que ça a été la première fois où j'ai écouté (vraiment écouté) de la musique classique. Le passage le plus fort, ou du moins celui qui a laissé la trace la plus profonde (et je ne pense pas être le seul) est celui de l'Apprenti-sorcier. Le jeune Mickey est chargé de laver le sol de l'atelier du sorcier.  Par paresse, il emprunte le chapeau de magicien de son maître Yensid (Disney à l'envers) et réussi à animer son balai pour qu'il effectue le travail à sa place. Mais tout dérappe, le balai échappe à son contrôle et le sous-sol commence à se remplir dangereusement d'eau. Il tente de lutter en le découpant le balai à la hache mais chaque morceau s'anime et devient un balai distinct. Mickey tente alors vainement de lutter contre une armée de balais et....

 



 

Même en le revoyant aujourd'hui et avec la mauvaise qualité de youtube, je suis bluffé. C'est vraiment un passage terrifiant et je comprends pourquoi il me traumatisait à l'époque! La synchronisation de l'image, du son et de la narration est vraiment extraordinaire. Autant, je me souviens que petit certains passages de Fantasia m'endormaient, autant j'attendais toujours celui de l'Apprenti-sorcier avec une mélange d'impatience et de crainte. Quand on y pense c'est quand même d'une audace folle d'avoir produit ce film. Une BO de classiques pures (Bach, Beethoven, Stravinsky, Tchaïkovski, Dukas pour l'Apprenti sorcier), pas de dialogues, une animation qui frise parfois l'abstrait, des thèmes loin d'être faciles. C'est donc sans surprise que le film a été un échec commercial à sa sortie en 1940. Il est marrant de voir que le film a connu une seconde jeunesse dans les années 1960-70 en étant présenté comme un film psychédélique.

Voir les commentaires