Publié le 27 Décembre 2011

ME0000067863_3.JPG

Petite sélection spéciale France de chansons qui tournent en boucle chez moi.

 

Le grand interprète Jean Sablon, à qui l'on doit par exemple "Puisque vous partez en voyage", ou "Vous qui passez sans me voir", a également enregistré tout un album accompagné de... Django Reinhardt. Autant dire que si les arrangements de plein de chansons géniales des années 30 ont souvent un peu vieillis,  cet album n'a au contraire pas pris une seule ride!

  Jean Sabon - Je sais que vous êtes jolie (extrait de Swing, 1935)

 

 Et dans la même veine, un très très beau titre de Diango en solo assez surprenant:

Django Reinhardt – Improvisation n°1 (1937)

 

 

La musique des caraïbes française est honteusement méconnue en métropole, à part certes quelques horribles tubes de l'été... Une légende de la martinique, Eugène Mona! A écouter aussi absolument, toute la compilation Tumbélé sortie sur Soundway.

Eugène Mona - Manze Bebe

 

Brassens, le grand compositeur, l'immense parolier, mais aussi, le génial interprète. C'est ce que nous donne à entendre les quelques albums enregistrés vers la fin de sa vie où il reprend des chansons de son enfance. Parmi les plus belles, une version de A Paris dans chaque Faubourg, et un délicat Bleu des bleuets.

Georges Brassens - Le Bleu des bleuets (M. Legay - E. Haraucourt)

 

Dans du son plus récent, du rap français avec le Duc de boulogne, Sadam'haut de Seine, ou plus simplement Booba. On le critique souvent car il serait soit-disant commercial, quelle blague! Si NTM, IAM, MC Solaar etc. évoquent de bons souvenirs à ceux de ma génération, il faut admettre que leur son, leur flow, les paroles, ont assez mal vieillis. Tout l'inverse de la musique de Booba. J'aurais pu mettre un des titres de Mauvais Oeil ou de Temps mort, ses deux premiers albums qui regorgent de pépites, mais je vais mettre un titre d'un album que j'ai découvert plus récemment.

Booba - Hors Saison (Panthéon, 2004)

 

Et pour finir, un des meilleurs titres du jeune Nekfeu (L'entourage, 1995) dont je vous ai déjà beaucoup parlé. Un artiste qui n'a rien sorti si ce n'est un EP distribué gratuitement (En sous marin), et un autre avec son groupe (La source), tout ça sans maison de disque, sans racolage ni rotation radio. Et avec cette chanson sans clip, il atteint un demi million de vues sur youtube... (son "tube" Dans ta ressoi, a dépassé le million).

Nekfeu - La main sur le mic feat. Krisma (2011)

 

 

Et j'en profite de ce post pour signaler que je tiens un blog en anglais, sur la musique française à la mise à jour très irrégulière. Je vous invite notamment à jeter un oeil aux différentes compilations faites à destination des étrangers mais dans lesquels chacun peut sans doute découvrir des choses: les 12 volumes des Discovering French music, et la compilation A century of French Music.

Voir les commentaires

Publié le 22 Décembre 2011

Sur la platine (5)

(image:Denis Darzacq: la chute)

 

Toujours sur le même principe, des chansons que j'aime au delà du raisonnable et qui ont enchanté ces derniers mois.

 

Une légende de la musique brésilienne (à l'origine de la première samba jamais enregistrée!), dans un album hommage à son oeuvre. Gros coup de coeur pour Lígia, teus olhos dizem tudo et Vertigem.

Donga - Lígia, teus olhos dizem tudo (A musica de Donga, 1974)

 

Le Burkina Faso était un des parents pauvres des rééditions musicales ; c'est un peu moins le cas depuis l'excellente compilation sortie par Analog Africa qui permet surtout d'écouter le grand Amadou Balaké.

 

Amadou Balaké - Renouveau (extrait de la compilation, Bambara Mystic Soul,The Raw Sound of Burkina Faso 1974-1979 2011) 

 

 

Celui qui incarne l'âme de Bahia, le grand Dorival Caymmi. Ecoutez le chanter les amours et les craintes du pêcheur bahianais. A faire chavirer mon petit coeur de citadin.

Dorival Caymmi - O bem do mar (Canções Praieira, 1954)

 

 

Un landó incroyablement torride par la plus grande interprète de la musique criolla péruvienne, j'ai nommé Chabuca Granda. A écouter absolument aussi, le génial album en duo avec Oscar Aviles, Dialogando.

"Y quemará mi boca salivada de la sed que me queme si me besas".

Chabuca Granda - Cardo o ceniza

 

 

Je ne m'y connais pas trop en musique des Balkans, mais nul besoin d'être un spécialiste pour reconnaitre que cette chanson est un bijou. Par la grande dame de la musique gitane de Macédoine.Puissant.

Esma Redzepova & ensemble Theodosievsky – Szelem Szelem

 

Sans doute pas une des chansons les plus profondes de l'orchestre Polyrhytmo de Cotonou, mais un petit bijou au charme fou qui me met en joie. Pour les grandes chansons du Poly Rhytmo, un tour sur la compilation de Soundway ou sur les celles d'Analog Africa.

Orchestre Poly-rhytmo - Belle Belle (Zero + Zero, 1980)

Et pour finir cette sélection, rien ne vaut des titres de deux génies dont j'ai déjà pas mal parlé ici, mais qui restent et resteront sur ma platine pour encore très longtemps, le brésilien Chico Buarque, et le congolais Franco.

 

Une chanson qui parle de son jeune frère, décédé dans un accident de voiture.

Franco & OK Jazz - Kinsiona (1974)

 

Et pour finir, le meilleur d'entre tous, Chico Buarque avec un morceau tiré d'une comédie musicale.

Chico Buarque - Geni e o Zepelim (Ópera Do Malandro,1979)

Voir les commentaires