Publié le 19 Novembre 2014

Na cadência bonita do samba de boebis sur 8tracks Radio.

 

Dernière playlist 100% sambas. Le titre est repris de ces fameux vers d'Atalfou Alves. 

"Sei que vou morrer /Não sei o dia
Levarei saudades da Maria
Sei que vou morrer / Não sei a hora
Levarei saudades da Aurora
Quero morrer numa batucada de bamba
Na cadência bonita do
samba"

Je sais que je vais mourir / je ne connais pas le jour,
Je regretterai Maria.
Je sais que je vais mourir, je ne connais pas l'heure
je regretterai Aurora.
Je veux mourir au son des percussions de bambas (=sambistes respectés)
Dans la jolie cadence de la samba.

 

*Berceuse électrique n'est plus très mis à jour, mais vous pouvez retrouver des chroniques récentes sur mon autre site http://la-musique-bresilienne.fr/

Voir les commentaires

Publié le 24 Septembre 2014

Musiques du Sud du Brésil

Après vous avoir présenté quelques artistes méconnus du Nord et Nord Est du Brésil, quittons les côtes et les ports pour les terres du Sud du Brésil.

Le Rio Grande do Sul est un État de l'extrême sud du Brésil. Sa population, en majorité d’ascendance italienne et allemande et ses paysages de pampa, le rapproche à bien des égards plus de l'Argentine et de l'Uruguay voisins que du reste du Brésil. Cela vaut également pour sa musique qui fait entendre les échos de la guitare gaucha de l'argentin Atahualpa Yupanqui.

Jayme Caetano Braun - Galpão Nativo

Noel Guarani - Potro Sem Dono (Paulo Portela Fagundes)

Noel Guarani - Filosofia de Gaudério (Noel Guarani)

Musiques du Sud du Brésil

Le Pantanal est une région, à cheval entre les Etats brésiliens du Mato Grosso et Mato Grosso do Sul, la Bolivie et le Paraguay.  C'est la plus grande zone humide du monde, qui habrite une biodiversité exceptionnelle.

Côté musique, le Grupo Acaba est un de ses plus beaux fleurons. Créé en 1969, le groupe est toujours actif. Je vous laisse avec des extraits de leur premier album où l'on retrouve leurs superbes choeurs.

Grupo Acaba - O dono da caça (Cantadores do Pantanal, 1979)

Grupo Acaba - Canoa Coneiro (Cantadores do Pantanal, 1979)

 

 

Musiques du Sud du Brésil

Je vous ai déjà parlé de Clementina de Jesus, dans ma discographie idéale de la musique brésilienne. Il s'agit d'une des grandes figures afro-brésilienne de Rio de Janeiro. Mais à côté des jongos et sambas, elle a aussi chanté la culture ibérique du Brésil, comme ici avec des modas (ou modinhas) et un chant pastoral, sans la moindre percussion mais qui évoquent bien Bahia.

Clementina de Jesus - Estava dormino (moda mineira) (Música Popular do Centro-Oeste e Sudeste 4, Discos Marcus Pereira)

Clementina de Jesus - Duas Modas (Clementina, Cadê Você?, 1970)

Clementina de Jesus - Vinde Vinde Companheiros (Clementina de Jesus, 1966)

Voir les commentaires

Publié le 6 Septembre 2014

Il faut une certaine ouverture d'esprit que je n'ai pas forcément pour savoir apprécier un bon morceau au delà des arrangements ringards qui l'habillent. Certains musiciens savent les déshabiller et leur refaire une beauté un peu moins tape-à-l'oeil.

Oui elles sont faciles, tartes, clichés mais elles nous plaisent quand même c'est petites choses vulgaires, plus qu'on ne l'admettra jamais. 

Illustrations en trois morceaux, où les reprises sauvent les compositions.

 

La reprise avec sa batterie bien datée et l'interprétation du génial Caetano Veloso.

Caetano Veloso - Você Não Me Ensinou A Te Esquecer (Lisbela e o Prisioneiro, 2003).

L'original de Fernando Mendes de 1979, ça pique!

 

Le groupe le plus sympa du Chili, plus percutant dans ses reprises que dans ses compositions.

Chico Trujillio - Ahora Quién (Plato Único Bailable, 2008)

L'originale de ce morceau composé par Julio C. Reyes, enfin la première interprétation vraiment dégueulasse de Marc Antony,  (existe aussi en version pop).

 

 

La grande Nina Simone, a donné une version sublime d'un tube archi con, Feelings de Morris Albert.

Nina Simone - Feelings (Festival de Montreux, 1976).

L'original n'est en fait pas la version de Morris Albert mais "Pour toi", un morceau composé par Loulou Gasto, interprété par Dario Moreno en 1957.

Voir les commentaires