Publié le 1 Mai 2012

54725872

(Wu Guanzhong, Cranes in dance)

 

Petite sélection des chansons qui m'ont marqué dernièrement, à l'image de ce que je n'écoute presque exclusivement ces derniers temps, soit des titres d'artistes africains et latino-américains.

 

Le créateur et génial interprète du chimurenga, l'unique Thomas Mapfuno. Un riff minimaliste répété pendant 7 minutes. Et pourtant, arrivé au bout, on veut juste en reprendre pour 7 minutes de plus!

Thomas Mapfuno- Juanita (1985) (par ici)

 

Toujours du Zimbabwe, écoutez cet irrésistible jeu de guitare.

  Patrick Mkwamba & the Four Brothers - Zvinonaka Zvinodhura (par là)

 

La beauté de la guajira cubaine par l'incontournable Guillermo Portables, à qui l'ont doit le classique El Carretero.

Guillermo Portables - Lamento Cubano

 

Un disque intense et spirituel originaire du Brésil (voir la chronique d'Afro-Sambas avec les liens pour télécharger gratuitement et légalement l'album).

Kiko  Dinucci, Juçara Marçal, Thiago França - Obá iná (Metá metá, 2011)

 

  Les envoutantes méditations pianistiques de l'ethiopienne Emahoy Tsegue-Maryam Guebrou. 

Mahoy Tsegue-Maryam Guebrou - Mother's Love (1963) (extrait de Ethiopiques Volume 21)

 

Et enfin comme dernière titre, Django Reinhardt jouant Carinhoso en 1931 (source). Où la rencontre du plus grand classique de la musique brésilienne composé par Pixinguinha en 1917, et du plus grand musicien français du siècle dernier. Je n'ai pas trouvé trace de l'enregistrement de cette interprétation, mais le plaisir est justement de tenter de l'imaginer..

Voir les commentaires

Rédigé par Boeb'is

Publié dans #Transversal, #Zimbabwe, #Cuba, #Brésil, #Ethiopie

Publié le 5 Avril 2012

 

Affirmative action (c'est à dire discrimination positive) est l'un des petits classiques du rap US. La chanson, extraite du second album the Nas a été produite par Dave Atkinson, Poke & Tone. On y retrouve en featuring Az, Comerga et Foxy Brown qui allaient peu après créer le groupe The firm.  

 

The Firm/Nas - Affirmative Action (1996)

 

 

Le titre a été repris par NTM, où posent en featuring une partie des interprètes originaux d'affirmative action, pour une des rares collaborations franco-américaines du rap, et un classique du rap français.

 

 

Affirmative action a aussi donné des idées aux pionniers du reggaeton. En témoigne ce live de Daddy Yankee, Mexicano 777 et DJ Playero. Il commence sur un beat reggaeton bien vieja escuela puis bascule à partir de la 4ème minute sur une reprise intense d'Affirmative action.

Daddy Yankee, Mexicano & Dj Playero

Voir les commentaires

Publié le 5 Mars 2012

 

Secret song: une belle sélection de chansons injustement méconnues, présentées de manière érudite et passionnée par Florent Mazzoleni. Auteur dont je vous invite d'ailleurs à lire le très intéressant Afro pop, l'âge d'or des grands orchestres africains sorti récemment.

 

 Le site de Francis Hatem, qui comprend de nombreux articles très complets et bien écrits sur les musiques argentines et cubaines.

 

Le blog de Célestin S. Mansévan, un journaliste, scénariste et réalisateur congolais qui vit au Canada et qui offre des jolis portraits de Franco et des membres de l'OK Jazz. On trouve beaucoup d'infos sur ce dernier sur le net ou dans les pochettes des compilations écrites par des passionnés de musique européens ou américains. Mais Mansévan donne le point de vue d'un Congolais, contemporain de Franco, qui comprend les paroles, et apporte une perspective très intéressante sur cet immense artiste. Voir par exemple: les larmes de Franco, Franco l'énigmatique.

 

Un article très intéressant sur la musique populaire vietnamienne (en anglais).

 

Hip Deep Series d'Afropop , des programmes très bien faits (en anglais).

 

Musikifan,  un site d'un journaliste américain spécialisé dans les musiques du monde. Des discographies conseillées par pays très intéressantes, en particulier pour les musiques africaines où elles sont assez pointues.

 

Bonne lecture!

Voir les commentaires

Publié le 20 Février 2012

Les chansons voyagent, les genres musicaux aussi. Voici quelques chansons improbables, où des artistes s'aventurent dans des styles d'autres pays.

 

Franco, l'immense maître de la rumba congolaise, reprend une chanson de Gilbert Becaud (interprétée par Aznavour) en version... bossa nova! Si les genres cubains ont tous eu des échos plus que passionnant au(x) Congo(s), l'influence brésilienne est inédite. Le titre date de 1964, soit un an seulement après la parution de la chanson originale, et deux ans après l'explosion internationale de la bossa nova. Témoignage de la rapidité de circulation de la musique entre ces trois continents. Pour plus d'info, l'incontournable blog world service.

Franco - Je t'attends (1963)

 

 

Violeta Parra, très grande dame de la canción chilena, a vécu quelques temps en France.  Elle a même enregistré son premier album en France (Guitare et Chant: Chants et Rythmes du Chili, chant du monde, 1956) avant de devenir une des plus importantes musiciennes chiliennes. C'était une époque où une bonne partie de l'intelligentsia latino-américaine passait à Paris (Atahualpa Yupanqui, Daniel Viglietti, Vargas Llosa, Pablo Neruda, Julio Cortázar...). Une époque où le quartier latin pouvait sans trop d'équivoque, se traduire "barrio latino"!

 

Violeta Parra nous joue donc ici, non de la chanson française comme on aurait pu s'y attendre, mais une pure valse musette. Et chantée en français s'il vous plaît.

Violeta Parra - Une chilienne à Paris (Recordando a Chile, 1965)

A noter aussi, cette autre très jolie chanson en français tirée du même album.

 

Un des meilleurs albums de l'année brésilien qui brasse brillamment samba et rap (et c'est le Doc. qui le dit), comprend un irrésistible titre... d'afrobeat, qui reprend le nom de la capitale colombienne, allez comprendre.  Allez écouter aussi ce petit bijou de groove.

Criolo  -  Bogotá (Nó Na Orelha, 2011)

Voir les commentaires